L'association nationale des professionnels du chauffage au granulé de bois

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par email

Objectif n°1 : Accompagner les français dans leur rénovations - « Extrait de l’étude Tremi- Ademe »

 

5,1 millions de ménages en maisons individuelles ont réalisé des travaux entre 2014 et 2016, (soit 32% du parc de maisons françaises), 260 000 de ces rénovations ont permis un gain énergétique représentant 2 classes énergétiques DPE ou plus. Le chiffre d’affaires de ces travaux s’est élevé à 59,3 milliards d’euros (soit une dépense moyenne de 11 750 € par logement).

75% des travaux n’ont pas permis à ces logements de changer de classe DPE, pourtant 83% des ménages estiment avoir amélioré le confort thermique du logement. Cette enquête montre qu’en terme d’accompagnement pour améliorer la performance énergétique, le chemin à parcourir est encore long.  

Que nous dit l’enquête TREMI (Travaux de Rénovation Energétique des Maisons Individuelles) réalisée en 2017 par l’ADEME ?

 

 

                                      Ménages et travaux de rénovation énergétique

 

8 ménages sur 10 entreprennent des travaux pour améliorer leur confort, suivi par la réduction de la facture énergétique étant entendu que gestion de sinistre et de panne est le facteur qui engendre le plus de travaux ! Il semble que 25% des ménages qui ont réalisé des travaux ont bénéficié d’accompagnement et d’informations, c’est assez peu, surtout quand l’enquête montre que 36% des ménages qui ont réalisé des travaux permettant 2 sauts de classe énergétique estiment avoir manqué d’accompagnement.

 

D’un point de vue technique, les ménages ont le bon réflexe de commencer par l’isolation mais ils oublient souvent la ventilation. Fenêtres, toiture et isolation des murs représentent le trio de tête. L’autre constat positif est que 65% d’entre eux réalisent des bouquets de travaux. En revanche la performance n’est pas à la hauteur (par exemple, 1/3 des travaux seulement sont performants et ce ratio tombe à 1/6 au niveau des postes « fenêtres / ouvertures et murs »).  

 

La satisfaction est pourtant au rendez-vous. Les rénovations répondent à leur motivation. En effet, 83% des ménages estiment qu’ils ont amélioré le confort thermique du logement et 61% observent des réductions des dépenses énergétiques dès la fin des travaux. Pourquoi la perception des ménages sur l’état de leur logement ne facilite pas l’atteinte des objectifs politiques ? Alors que selon l’enquête, seulement 5% des rénovations réalisées ont eu un impact énergétique important, 27% des ménages ayant réalisé les travaux estiment que tous les travaux de maitrise de l’énergie ont été faits !

 

Les français sont nombreux à rénover leur logement : 1/3 du parc total. Seulement 25% de ces logements ont permis de sauter au moins une classe de DPE. L’enjeu n’est donc pas tant dans la massification des travaux que dans l’objectif de la performance énergétique. Cette enquête montre que 75% des travaux de maisons individuelles n’ont pas permis à ces logements de changer de classe DPE. Le chemin à parcourir est encore important.

Propellet

Propellet est une association regroupant des professionnels exigeants qui oeuvrent pour la satisfaction globale et durable des utilisateurs de chauffage au granulé de bois.