Le granulé, L'énergie qui n’a rien à cacher

L'association nationale des professionnels du chauffage au granulé de bois

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par email

Qualité du granulé dans les appareils domestiques … Attention aux fausses bonnes idées !

Un granulé de bonne qualité permet de faire durer l’équipement et de ne pas l’abîmer. 98 % du granulé en France est certifié via les trois certifications présentes sur le marché français DINplus, NF Biocombustibles solides et ENplus.  Cependant, depuis les tensions d’approvisionnement qui ont affecté les utilisateurs et la filière, certains médias et consommateurs ont eu l’envie de fabriquer leurs propres granulés. Or, les appareils ne sont pas faits pour brûler autre chose que des granulés de bois. L’utilisation d’autres matières ou d’agro-pellets risquerait d’endommager très rapidement les appareils.

Certifications sur le marché français

Il existe sur le marché français 3 certifications qui permettent aux consommateurs l’achat d’un granulé de qualité. Ces 3 certifications : ENplus, DINplus et NF Biocombustibles solides garantissent que le granulé est fabriqué dans le respect de la norme européenne EN ISO 17225-2. Les exigences du tableau des caractéristiques physiques de la norme concernent le diamètre, la longueur, le taux d’humidité, le taux de cendres, la résistance mécanique, les quantités de fines, le pouvoir calorifique inférieur, la masse volumique apparente, le taux d’azote, de souffre ou de chlore, le contrôle des métaux lourds et l’origine de la matière première (bois vierge).

98% du granulé sur le marché français est certifié, or avec la tension que la filière vient de connaitre, certains médias et/ou consommateurs ont cherché des solutions alternatives comme fabriquer soi-même son granulé ou utiliser des agro-pellets. Mais attention au risque d’abimer l’appareil.

Incompatibilité entre appareils et agro-pellets : expertise du CERIC

Les agro-pellets sont un combustible sous forme de granulé constitué de biomasse herbacée et fruitière (lin, chanvre, miscanthus, fougère). Ils présentent de nombreux intérêts, comme une croissance rapide, un faible appauvrissement des sols et la récupération de sous-produits.

Cependant, ils sont souvent incompatibles avec une utilisation domestique car ils ont une teneur en cendre (beaucoup plus importante que le bois) et ils ne peuvent donc pas être utilisés dans des appareils à granulé (poêle ou chaudière).

Ces agro-pellets doivent être utilisés dans des chaudières polycombustibles adaptées, au risque d’encrasser les braséros ou d’accélérer la corrosion de certains éléments du foyer et des conduits de fumée métalliques dans les appareils pour granulés de bois, à cause de teneurs en soufre ou en chlore trop importantes, ce qui crée des dommages irréversibles dans les appareils selon l’avis d’expert du CERIC du rapport sorti ce mois-ci.

En savoir plus sur les résultats de l’étude du CERIC :
http://www.laboratoire-ceric.com/pdf/avis-experts/Ceric-Avis-expert-granules-bois-et-agro-pellets.pdf

Propellet

Propellet France est l'association nationale du chauffage au granulé de bois.